V0 et pieds nus au crépuscule

Avant-hier, j’ai réussi ma première escalade de bloc en intérieur. Niveau « v0 » (Vé-zéro).

Ce n’est pas une vitesse nulle relative à un point fixe de l’espace-temps; c’est certainement un point de départ qui me confronte à ma crainte des hauteurs. Les petites prises jaunes que j’agrippent avec une certaine appréhension restent mes meilleures chances d’arriver au sommet.

Avec cela, je combine les efforts et les environnements; je pars tôt le matin en vélo pour me rendre à l’escalade. Puis, je repars à la maison par le même véhicule.

Puis je repars courir un 10 ou 12 km en chaussons minimalistes pour aller prendre une bière. Après la bière, je repars pieds nus pour un 5 ou 8km.

Pas demain. Ma dernière course pied nus m’a montrer une limite nouvelle; l’usure de la plante des pieds. Habituellement, je peux courir la distance séparant Berri/Ste-Catherine et le Vieux Longueuil avec quelques éraflures aux orteils. Hier, c’est la plante du pied gauche qui a érodé. Première fois que ça m’arrive. Pourtant couru sur du verre coupé (pied droit) sans aucune trace de blessure lors de la même course. Là c’est un beau pouce carré que j’ai du traiter.

J’ai utilisé la même technique de soin que pour les doigts en escalade; ciseau pour couper la peau arrachée, nettoyage de la plaie avec un bon désinfectant puis application d’un onguent antibiotique avec pansement. Ce soir, je peux marcher dessus. Demain, peut-être pourrai-je courir avant d’escalader?

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s